14 mai 2018 Stéphane Chotard 0Comment Temps de lecture : 6 minutes

Il fait chaud, les vacances d’été approchent. Alors les envies de voyage à l’étranger, de plages et de cocktails bien frais se font pressantes. Ton portemonnaie lui aussi sera au frais … bancaires. 😅 Que tu partes seul, en mode baroudeur, en couple ou avec un groupe de potes, tu passeras par 3 étapes décisives : les préparatifs, le kiff sur place, le retour aigre doux. Le but de cet article ? T’éviter de perdre de l’argent inutilement durant ton séjour.

Anticipe pour mieux profiter. Limite les frais de commissions et les taux de change trop élevés. Maîtrise ton budget. Pour au final te concentrer sur l’essentiel : passer des vacances inoubliables.

Les préparatifs avant le départ

Le billet d’avion, de train ou le covoiturage est réservé ? Pareil pour la location Airbnb ou le petit bungalow sur pilotis ? Super, ça tombe bien car je ne comptais pas évoquer ces sujets bien qu’ils soient essentiels pour partir en vacances. Ce qui nous intéresse ici, c’est les frais bancaires, les taux de change et autres commissions.

Pour ne pas dépenser plus que de raison quand on part en vacances, voici une astuce pleine de bon sens dont m’a parlé un couple d’amis : déposer régulièrement une somme sur un compte commun avant le départ. Tout simplement. Cela permet de se faire plaisir avec cette cagnotte une fois sur place. En parlant de compte commun, Sharepay est vraiment une bonne alternative. Surtout que les frais à l’étranger y sont tout doux.

Voici une 2ème astuce pour voyager serein : demande à ta banque une augmentation temporaire de tes plafonds de carte. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Un soucis de santé (accident, mauvaise digestion du chili con carne, piqûre d’une grosse bestiole..) ou une envie irrésistible de shopping de la copine et pan, les agios tombent.

Pour des raisons pratiques et de sécurité, il vaut mieux partir avec au moins 2 cartes bancaires (une visa et une mastercard idéalement) et n’en prendre qu’une sur soi quand on vadrouille, voir que du cash.

Réduire les frais bancaires

Les banques en lignes prennent en général 2% de frais sur les paiements et les retraits à l’étranger, hors zone euro. Il n’y a pas de frais de commission en zone euro. Pour les banques classiques, à part HSBC, les frais sont d’environ :

  • 3,20 € par retrait + 2,50 % du montant retiré
  • 0,20 € par paiement + 2,50 % du montant réglé

HSBC c’est pas mal si ta destination comporte des agences de la marque et que tu y fais des retraits. Car sinon les frais sont élevés quand tu retires hors réseau HSBC et pour les paiements par carte. Si tu n’as pas le temps d’ouvrir un compte dans une banque en ligne avant ton départ, veille au moins à lister les banques partenaires à la tienne pour y retirer du liquide sur place.

Une newsletter récente de BforBank annonce qu’elle est la banque en ligne la moins chère pour les voyages. Ce n’est pas eux qui le disent mais un comparateur indépendant, le site meilleurbanque.com. L’étude compare les commissions sur les paiements et les retraits cartes à l’étranger et notamment hors zone euro. Sur 124 banques comparées, c’est BforBank qui s’en sort le mieux. Le montant total annuel à débourser pour un profil voyageur est de 32€. Le “profil voyageur” concerne le détenteur d’une carte Premier ou Gold Mastercard qui effectue sur 1 an les opérations suivantes :

  • 3 retraits par carte en zone euro hors de sa banque – 600 € de dépenses mensuelles par carte en zone euro
  • 6 paiements par carte de 175 € hors zone euro et 3 retraits de 200 € hors zone euro
  • 1 chéquier par an remis par courrier simple

En plus de frais faibles, cette carte bancaire te couvre dans tes déplacements en France et à l’étranger sur des événements comme un retard d’avion, la perte de bagages, une annulation de voyage, l’assurance d’une voiture de location etc.

Partir couvert

Concernant les assurances justement, je te conseille l’appli Fluo pour éviter de payer 2 fois pour la même protection. J’en parlais déjà dans la 4ème chose à faire avec son argent avant 30 ans. Cette appli est un comparateur indépendant pour choisir les garanties et assurances dont tu auras besoin à l’étranger en fonction de tes activités et des protections que tu as déjà avec ta ou tes cartes bancaires. Réserver son vol avec une carte Visa offre une assurance voyage qui couvre les 3 premiers mois du séjour. C’est au délà qu’il devient intéressant de souscrire une assurance spécialisée dans les séjours à l’étranger plus longs.

Choisir la livraison de devises à domicile

Retirer de l’argent en arrivant sur place présente un inconvénient de sécurité. On devient une proie facile. Il vaut mieux faire un mix : se faire livrer une partie à domicile avant le départ puis compléter en retirant un montant supplémentaire une fois arrivé à destination.

Alors oui, si tu retires une grosse somme les frais sont plus faibles. Mais en cas de perte ou de vol, ça fait plus mal. Retirer au fur et à mesure engendre quelques euros de frais supplémentaires mais c’est plus prudent. À toi de voir quelle option vaut le coût en fonction de ton profil (tête en l’air, bagarreur) et de ta destination. En tout cas, si j’étais toi, j’oublierai les bureaux de change aux tarifs prohibitifs. Et j’éviterai de retirer trop de cash, il vaut mieux privilégier la CB.

Pour se faire livrer des devises à domicile, Paytop est vraiment bien, j’en parle juste après. Si tu es dans une banque en ligne, tu peux également demander la livraison d’espèces à domicile. Cela te coûtera 17€ chez Fortuneo et entre 14 et 34€ chez Boursorama.

Profiter une fois sur place

C’est terminé les prises de tête pour se faire rembourser lorsque l’on part en vacances entre amis. Tricount facilite la répartition des dépenses en groupe. Disponible en ligne et via une appli mobile, ce service est devenu un incontournable pour faire ses comptes : il est traduit en 10 langues et compte 1,5 millions d’utilisateurs. C’est normal, il est d’une efficacité redoutable :

  1. tu crées un “tricount” (un nouveau projet/voyage) auquel tu ajoutes les différents participants
  2. les dépenses effectuées par chacun sont ajoutées au fil de l’eau
  3. le doc récapitulatif se partage et se modifie facilement même avec ceux qui n’utilisent pas tricount,
  4. les remboursements se font sans conflits, même directement depuis l’appli via Paypal et Lydia

Tricount n’intègre pas encore le multi-devises donc tu peux au choix convertir le total à la fin du voyage ou au fur et à mesure si vous passez plusieurs frontières. C’est là que l’incontournable convertisseur de devises tombe à pic. Fort utile également pour éviter de se faire arnaquer au moment de payer l’hôtel ou le bracelet en perles. Voici la meilleure et la plus fiable des applis : XE Currency.

Terminé aussi les attentes au bureau de change et les risques de vol d’argent liquide dans les pays “chauds”. Paytop offre une carte bancaire prépayée que tu peux créditer en différentes devises : 🇪🇺/🇬🇧/🇺🇸/🇨🇦/🇦🇺/🇨🇭. Il est possible de fixer des plafonds de dépenses, de se faire livrer des devises à domicile et d’envoyer de l’argent à l’étranger avec retrait en espèces. Fais une simulation avec ta fréquence annuelle de déplacement et tes destinations pour comparer les frais avec une carte bancaire classique. Tout en mettant dans la balance les avantages de cette carte multidevises prépayée : simplicité, contrôle du budget, sécurité.

Pour limiter les commissions si tu n’as pas une carte multi-devises, refuse lorsque les terminaux de paiement ou les distributeurs à l’étranger te proposent d’effectuer la conversion en euros. Et privilégie les paiements avec ta carte plutôt que les retraits.

Transférer de l’argent en cas de pépin

Pourquoi voudrais tu transférer de l’argent via internet ? Parce que tu peux te retrouver en panne sèche pour différentes raisons : vol ou pertes des moyens de paiement, dépenses inconsidérées ou imprévues. Dans ces moments là, quelques billets envoyés de France seront les bienvenus.

Tu feras des économies par rapport à un transfert via ta banque. Gère les taux de change comme un pro avec Moneytis. Cette fintech française compare les solutions de transfert d’argent à l’étranger comme Supercapital, Transferwise ou Worldremit. Moneytis croise différents critères comme le prix, le délai de transfert, l’expérience utilisateur et les pays couverts pour trouver le service le plus adapté à ton besoin, en temps réel. Jettes un oeil à leur tableau comparatif des opérateurs de transfert d’argent.

Il vaut mieux si possible faire ses conversions en semaine quand les marchés sont ouverts pour éviter des frais supplémentaires.

Pour ceux qui désirent prolonger leur séjour voir s’expatrier, les transferts d’argent sont d’autant plus intéressants.

Rentrer en douceur

Ah sweet home. Une fois rentré, il y a des chances que tu n’aies plus grand chose dans les poches. À part du sable et quelques coquillages peut être. Mais vu que tu as anticipé cette escapade en lisant cet article jusqu’au bout, l’atterrissage du retour se fera en douceur. Pas de mauvaise surprise, ou alors elles auront été maitrisées.

S’il te reste néanmoins quelques billets d’une autre devise, tu peux les échanger avec un veinard qui part bientôt là d’où tu viens. Le site Nomadies permet d’accéder à une communauté pour réaliser des échanges de devises en espèces sans aucune commission.

Entre 2 visionnages de photos, pense à vérifier ton dernier relevé de compte pour y repérer toute éventuelle anomalie : frais démesurés, agios abusifs … Tu disposes d’un délai de 5 ans pour contester une opération bancaire après réception de ton relevé. Mais bon autant le faire dès le retour, comme ça on en parle plus.

Après avoir dansé tout l’été, la reprise du boulot en septembre est le moment de reprendre de bonnes habitudes de gestion budgétaire comme l’utilisation d’un agrégateur bancaire. S’il te reste quelques jours avant le grand rush de la reprise, profite en pour faire le tour des placards et vendre les vêtements et objets superflus sur Vinted ou Leboncoin. La rentrée c’est aussi un peu comme le 1er janvier, on prend de bonnes résolutions comme (re)mettre des sous de côté … pour les prochaines vacances !

 

L’argent ne fait pas le blogueur. 😅 Passionné d’innovation, notamment dans les startups fintechs et l’épargne durable, Stéphane est conseiller en finance responsable 🌍⚖💰, trader indépendant 📈 et entrepreneur 🚀. Sa mission ? Redonner du sens à la finance.

Vous allez aussi aimer lire