17 mai 2017 Stéphane Chotard 0Comment Temps de lecture : 4 minutes

Si vous démarrer dans la vie active, la gestion de votre argent peut vous sembler compliquée. En même temps, quelqu’un vous a t-il déjà fait un cours de finances personnelles ? A part vos parents qui serinent “l’argent ne tombe pas du ciel”, qui vous a déjà donné des méthodes simples et désintéressées ?

Pour vous guider, voici les 8 actions principales à mettre en place pour prendre un bon départ.

1. Contrôlez votre budget et surveillez vos dépenses

Il faut arrêter de dépenser plus que ce que nous gagnons, de céder aux sirènes de la surconsommation. Plus facile à dire qu’à faire, mais avec un peu de volonté, on finit par y arriver.

Il n’y a plus d’excuses pour ne pas savoir précisément où en est votre budget. Avec toutes les applications de finances personnelles qui existent, plus besoin de tenir sa comptabilité sur un ficher excell.

Vous avez notamment Linxo et Bankin qui agrègent vos comptes bancaires pour vous fournir en un seul coup d’oeil la situation globale de vos comptes courants et d’épargne.
Il existe également le site Grisbee, un coach financier en ligne. Il n’y a pas d’appli mais il est possible de se connecter via son compte Linxo.

2. Mettez de côté un coussin de sécurité

Sans entrer dans la paranoïa, il vaut mieux se préparer aux aléas de la vie. Pour subvenir à ses besoins en cas de coup dur (perte d’emploi, maladie …) sans avoir recours directement à l’emprunt, l’idéal serait d’avoir de côté l’équivalent de 3 à 6 mois de charges incompressibles.

Les charges incompressibles comprennent :

  • le loyer mensuel et l’assurance habitation
  • le budget en alimentation
  • les factures en électricité, eau, gaz et téléphone/internet
  • les impôts et taxes
  • les frais liés au transport pour se rendre au travail
  • les dettes en crédit (prêt auto, réserve d’argent…)

Pour démarrer dans la constitution de cette réserve de sécurité, une bonne idée est de retirer 5 à 10% de son salaire dès qu’il est versé sur son compte pour le transférer vers un livret disponible. Pas forcément le livret A puisqu’il ne rapporte vraiment rien. Optez plutôt pour les livrets boostés des banques en ligne ou les livrets solidaires. L’assurance vie est également une bonne option car contrairement à ce que l’on croie, il est très simple d’y effectuer des retraits en cas de besoin.

3. Remboursez vos crédits

Pour bien rembourser vos prêts, il faut prioriser. Si vous cumulez plusieurs crédits, classez les en fonction des taux et des montants restant à rembourser. Puis concentrez vos efforts en remboursant en priorité le prêt qui a le taux d’intérêt le plus élevé et/ou celui dont le montant total qui reste à payer est le plus faible. Pour le solder au plus vite, effectuez des versements supplémentaires à vos mensualités.

Dans une période où les taux sont bas, il est temps de renégocier ses prêts. Si vous les cumulez, optez pour le rachat de crédits. Enfin, évitez à tout prix les crédits renouvelables (ou revolving) qui ont les taux les plus élevés.

4. Souscrivez à une assurance prévoyance

C’est ce qui vous fournira un revenu de substitution en cas d’accident ou de soucis de santé vous empêchant de travailler. Quand on est jeune, on se croit invincible. Mais un seul accident peut vous mettre dans une situation financière vraiment délicate. Les frais médicaux coûtent très cher et les dettes que l’on doit parfois accumuler pour les payer représentent une des principales cause de ruine.

Il existe de nombreux comparateurs pour vous aider à choisir l’assurance prévoyance qui vous correspond. Nous on aime bien Fluo, la startup française spécialisée dans l’analyse et la comparaison des contrats d’assurance. Cette appli vous permet de vérifier dans quels domaines vous êtes couverts et ainsi de faire des économies en évitant les doublons. Vous optimisez ainsi votre “pack” d’assurances (auto, habitation, santé, emprunteur) ainsi que celles comprises dans votre/vos cartes bancaires.

5. Remplissez votre PEE

Le Plan Epargne Entreprise représente une des façons les plus simples et avantageuses pour commencer à investir. Il existe des avantages fiscaux. les primes de participation et d’intéressement ne sont pas taxés à l’impôt sur le revenu si vous les versez dans votre PEE. De plus, votre employeur vous aide dans votre effort d’épargne grâce à l’abondement.

L’abondement c’est le coup de pouce de votre employeur pour votre épargne. Dans le cadre d’un accord, il s’engage à verser une somme complémentaire à celle que vous versez volontairement dans votre PEE ou PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif). Cela peut aller jusqu’à 300 % de votre versement, qu’il provienne de la participation, de l’intéressement ou de vos économies personnelles. Ce que l’entreprise vous verse sous la forme de l’abondement est exonéré :

  • d’impôt sur le revenu
  • d’impôt sur les plus values (hors CSG, CRDS et prélèvements sociaux)
  • de charges sociales et salariales (hors CSG et CRDS)

L’abondement désigne également la possibilité pour un salarié d’acheter des actions de la société qui l’emploie.

La bonne habitude est d’ensuite faire progresser votre effort d’épargne avec le temps, notamment lorsque vous recevez une prime ou une augmentation de salaire.

6. Ouvrez un contrat d’assurance vie

Le meilleur moyen de construire sa richesse est de commencer le plus tôt possible à faire travailler son argent tout seul.
Même si vous ne versez que le montant minimum requis pour ouvrir un contrat d’assurance vie (en général 500€ dans les banques en lignes), au moins vous démarrez le chrono. En effet, au bout de 8 ans de détention, vous bénéficiez d’avantages fiscaux. Et comme nous l’avons vu un peu plus haut, cette enveloppe de placement est très souple, l’argent qui est mis dedans reste accessible à tout moment.

C’est quand on est jeune que l’on peut se permettre de prendre un peu plus de risques, tant qu’ils sont mesurés et contrôlé bien sûr. Alors pas question de choisir uniquement des fonds en euros garantis pour votre contrat d’assurance vie. Il est facile de sélectionner quelques fonds performants grâce à l’aide des roboadvisors comme : Yomoni, Advize, WeSave et Marie Quantier.

7. Investissez en vous

C’est la clé du succès. Maximiser votre éducation en vous offrant des formations en ligne certifiantes ou des conférences. Dans tous les domaines qui vous passionnent. Vous l’aurez compris, ma passion c’est la finance au sens large, alors voici une petite liste de Moocs sur le sujet :

Pour prendre soin de votre santé, n’hésitez pas à créer également un budget dédié uniquement au sport, à la nutrition etc. Vous pouvez également vous autoriser certaines dépenses plaisirs uniquement si vous avez atteints certains objectifs de perte de poids ou d’activité sportives.

Bref, vous l’avez compris, chez Finzest on est au taquet pour vous motiver à bien gérer vos économies ! Si cette démarche vous plait, aidez nous en partageant vos idées et bonnes pratiques en postant un petit commentaire juste en dessous. Merci !

L’argent ne fait pas le blogueur. 😅 Passionné d’innovation, notamment dans les startups fintechs et l’épargne durable, Stéphane est conseiller en finance responsable 🌍⚖💰, trader indépendant 📈 et entrepreneur 🚀. Sa mission ? Redonner du sens à la finance.

Vous allez aussi aimer lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *